Livre d'or

34 message(s) dans le livre d'or

Bonjour, vous voici sur le livre d'or !
N'hésitez pas à commenter, les critiques constructives sont toujours bienvenues.
Merci.

Wonja s'en est allée, poésie Entre les ïambes | Marie Hurtrel | Poésie Errances citadines | Marie Hurtrel | Poésie Les Angles de la nuit, de Marie Hurtrel Toi, tais-toi !, roman de Marie Hurtrel Un tilleul au Cameroun, recueil poétique de Marie Hurtrel Lézards de poussière, et quelques poussières... 
recueil de poésie créé par Marie Hurtrel
Contes Entretiens du Présage Couleur Haïku Livre de l'Exil, Marie HURTREL Embruns, anthologie poétique Méditations fantastiques


Lire, lire, et relire

  • j'ai de la lecture sensible pour l'année sur ton site. belle vie à toi. change rien ça change tout.
    • Maalik Le 30/11/2012
    Ave Maria!
    Juste pour te dire merci, ci-après,
    Ces quelques vers versés dans ton verre de générosité inestimable via la toile "Villageoise" tout en verre de cristal qui rend tout transparent....

    Ecoutez, je chante!

    Lorsque je chante, rangez vos lames et soyez indulgents pour accueillir cette âme qui vous parle, ô gens!

    Je ne voudrais ni ne pourrais m'enfermer dans le classique;
    Que ne laissent-ils donc pas cette plume déclamer sa rythmique?
    Ce serait si tragiquement dramatique!

    Que ne me laissent-ils donc pas expluser ce parasite de ver ?
    Que ne comprennent-ils pas mon désir de sortir du vers ?
    Et la strophe, la structure, si besoin, à l'envers ?

    Mais non, ils t'apostrophent
    Car pour ces maîtres, ce serait la catastrophe
    Alors, ne point s'éloigner des dogmes
    S'en tenir aux psaumes, plonger dans les tomes

    Me couper à la huitième pour la césure?
    Quelle gachis, cette sévère censure!
    Et voilà mon texte tout en brisures!
    Blessé, ma sensibilité en subit la cassure

    Alors que mes traditions, agressées par l'actuel
    En perdent leur rituel
    Que la strophe garde son esprit spirituel?
    Perdue, ma liberté d'expression habituelle !

    Caressez la muse!
    Que les décibels fusent
    Qu'ils ouissent de cette musique diffuse!

    Penseriez-vous que je sois timbré ?
    Lorsque résonne le timbre de ma prose
    Dont les salves valsent pour ma Rose
    Et qu'à la douzième, on ne puisse se calibrer?

    Assurément, des classiques, point de fixation
    Indulgence, c'est la créativité dans l'excitation
    Comme le Yogi, à tout insensible, lorsqu'en lévitation

    Que le verbe, toujours, enveloppe la parole!
    Ecrivants, que nos mots disent tous nos maux
    Ecrivains, de vos plumes, percez-en les mystères
    Même de mon arthrose, parlez-en depuis le cyber

    C'est la société de consommation
    Et à outrance, la communication
    Qu'il vous plaisent, ces vers, même sans fascination...

    (Extrait de mon recueil de "poèmes" ... en berne)

    Maalik Sy (Sénégal, Amateur de poésie)
    --------------------------------------------------
    • Abdoul Ndoye Le 27/10/2012
    On naît poète...
    Merci pour ta page si riche ! Avec toi, on comprend mieux la poésie !

    Gracieuses amitiés.

Écrire un message sur le livre d'or