Voie de Femmes

  • 8 mars 2021

    Un 8 mars est une alarme qui reste vive et sonore et dont l'écho fera le tour de la terre tant que quelque part le droit humain sera écorné, tordu, lacéré au nom du sexe.
  • 8 mars 2020

    Cette journée est un rappel clignotant sur les droits des femmes, les droits d'êtres humaines encore bafoués ici et là, presque partout à des niveaux différents.
  • 8 mars 2019, on se la refait

    Ce n'est pas plus l'écriture inclusive qui fera une avancée sur la route de l'humanité que les défilés de kabas sous le soleil brûlant et par delà les milliers de kilomètres nous séparant.
  • Ma soeur algérienne

    Parce que dans tous les corps humains du monde flotte une dose de sang équivalente capable de se répandre avec une infinie et monstrueuse facilité.
  • 8 de mars 2015

    Ceci est un jour sonnant, pas une fête, c'est un écho, un rappel, une ALERTE, une alarme, écoutez-le.
  • Toi, tais-toi ! Censuré !

    .../...cela rappelle qu'il y a des pays où la violence ne peut être écrite librement et sans un masque de prudence. C'est dommage de refuser d'appeler les choses par leur nom et d'avoir peur des mots posés sur la réalité.
  • 8 mars 2014

    Il faudrait écrire la tête jugée qui éclate sous le pavé, le ventre juvénile qu'on laboure, la féminité qu'on ampute, la compétence qu'on écarte et ses cuisses
  • A Madame Taubira

    De partout, l’humain est capable de dérailler en malsanité, en malveillance, en mal de certifier un trône moussu dont les fondations tremblent pourtant ; en se trouvant drôle à faire soit rire soit fermer la galerie de qui ne sait trop où se trouve son intérêt. De ces commerces qui ne prennent pas position pour stabili
  • Je suis féministe

    Je suis féministe parce que je sais que les femmes et les hommes savent se tenir la main, ils savent être chacun l'épaule de l'autre, parce que je l'ai vu.
  • Un huit, comme en sang

    Parce qu’il y a celles qui attendent à genoux sur leur mort.
  • Il n'y a pas de fêtes des femmes

    Ce n'est pas une fête parce qu'il n'y a rien à fêter ; c'est une commémoration des plus grandes combattantes humanistes de l'Histoire et le rappel des carcans déjà tombés selon les lieux et époques et des chaînes qu'il reste à rompre. C'est aussi le rappel que la lutte ne fait que commencer pour l'équilibre, l'égalité
  • Un jour en forme de 8 mars, des raisons humaines

    Si tous les hommes prenaient conscience de leur peur, ils établiraient l'équilibre des plateaux de la balance égalité, car il faut être fort à perdre ses peurs pour divorcer de ses privilèges. Un peu de courage, allons !
  • Genre ou dérangement ?

    Question de genre ou de dérangement ? Ou de la question de l'Homme sans femmes
  • Parité, le poids des gonades

    Parité… égalité… antinomie ?
  • Journée internationale des droits des femmes

    La fête des femmes sera le jour unique où on pourra dire qu'aucune n'a à souffrir de restriction des droits ET des devoirs dans une société.
  • Impérialisme du sexe

    "Les Droits de l'Homme" et leurs faiblesses du côté égalité... des sexes. Qu'il faille se battre encore et encore, même ici sur un sol dit de "liberté" et "d'égalité". La Femme n'est-elle donc pas un Homme ? Pourtant si !
  • Altermondialisme et féminisme

    Maintenir une part de l’humanité dans un état mineur la place en dépendance et cet état se reporte à toutes les formes de sociétés. Marie Hurtrel
  • Lettre féministe

    Être une femme qui dit ce qu'elle pense, qui définit et défend sa façon de penser et le être, agir, refuser, accepter, c'est choisir en pleine liberté ses routes bonnes, ou mauvaises car être féministe ne supprime pas le droit à l'erreur, au contraire.