Poèmes

Catégories

  • Quelque chose

    Ce sont les fantômes qu'il faut entendre.
  • Des morts sous le tapis

    Le temps de lustrer sa crécelle.
  • Un delta plane

    Il paraît qu'un delta plane
  • Circonvolutions

    on assassine  le temps dans la patience la patience dans le partage le partage dans l’abstention l’abstention dans la programmation la programmation dans les circonvolutions les circonvolutions entre les œillères turfistes de l’attente
  • Burqa

    Où est la poussière du chemin des marionnettes sages ?
  • Le palme revient au capitalisme

    Le palme revient au capitalisme.
  • Brenne ?

    Qu'est-ce que la Brenne ?
  • Routes

    Sur quelques mètres autour de soi, elles paraissent identiques sous une même lumière le long des mêmes nappes d'eau dormante en surface. Une chose les ferait distinguer pourtant...
  • Pour énoncer la liberté

    Ecrire d'abord un texte de loi l'articler bien épais tout en mettant l'instance au rebut l'agiter vite et simplement du simple qui raccourcit semblant le beau à l'acte l'utile à la section pour la liberté
  • Maroua

    c'est la terre le pays des hommes c'est le vôtre et le mien
  • Noces de silence

    .../...rapporte-moi de tes nuits le souffle soudain de leurs dérapages l'étonnement de la lumière à la découpe obscure le nom du sang qui faisait rive hier et celui de nos noces de silence .../...
  • Inconnue

    ...mon chant frôle-t-il d'une corde ta résonance...
  • Le bruit du fond

    ...qui polit, du taire, le membre malade.
  • Ce qui gêne l'eugène

    Ce qui les gêne ce n'est pas la mort de faim
  • Sale temps

    Quand le petit cheval est mort dans le sale temps. Marie Hurtrel 2OO9
  • Notes lointaines

    Tu chantes encore, pour les anges, et je pleure.
  • Brouillard

    Peut-être que le poème devint devin un jour de brouillard sans nom peut-être que les mots savent ce que l'âme ne peut livrer peut-être que l'impossible n'a de sens le mot s'écrit comme il compromet peut-être que la lumière va toujours avec le
  • Ombres horizontales

    Ombres horizontales comme une brume en nappe sur la terre comme un voile sur le rêve gisant faut-il l'ombre ou le brasier le silence ou la forge infernale en quelques flocons de nuage se dessine un silence y a-t-il des volcans sous la banquise
  • Le bouquet à la vie

    Nul besoin de roses baptisées...
  • Poète Jean

    Adieu à Jean Ferrat.
  • Lointain horizon

    "Et puis l'oubli aux fenêtres s'installe"
  • Vie insensée

    Ma source plonge au fond du spasme universel, Des êtres, En râles ultimes entrés, Un jour, Une heure
  • Chante doucement

    Un peu de bleu, dans le gris de tes yeux, dit combien demain peut vivre…