Site déposé © n°UGZ218B

 
  Dépôts n°SEZ7178 et suivants

 

Lettre à Outlook et similaires

Bonjour Monsieur Madame Courrier Outlook,

Enveloppe réponsePuisque vous vous intéressez à mon avis quant à vos modifications de fonctionnement, le voilà : c'est non seulement inutile mais dérangeant, car tous les mails ne s'affichent plus directement. Quant à la priorité, je ne vois pas qui mieux que l'utilisateur peut la définir... et facilement, et les petites étoiles habituelles suffisent parfaitement. Avec votre nouvel "outil" se trouvent placés en priorité des mails dont je n'ai rien à grand faire... va-t-il falloir que je prenne quelques temps pour gérer des paramètres qui jusque là étaient quasiment parfaits sans rien en toucher ?

Force est donc de constater que votre modification n'est qu'un ajout forcé d'un gadget faisant seulement perdre du temps. Tiens, ça me rappelle quelques choses gouvernementales ou aussi commerciales à ondes dans ce choix proposé d'obéir et de la fermer ; là le pessimisme devrait gagner le combat : la liberté qui était déjà un leurre semble quitter le dictionnaire dans sa forme usuelle pour s'ancrer dans une vibration à taux réduit fleurant plus ou moins mauvais le novlangue dont il n'est pas utile de redévelopper l'intérêt pour quelques uns et les conséquences pour tout le monde.

Ne faites pas semblant d'ignorer qu'une amélioration ne peut s'inscrire dans un systématisme à vouloir changer les choses : parfois des outils fonctionnent déjà de façon optimale, vouloir alors les changer ou leur ajouter une option (soi-disant en réponse à la demande alors que la réponse est imposée avant de convaincre l'utilisateur qu'il était en demande - relire Bernays et ses conséquences-.) participe d'une volonté de justifications d'emplois inutiles ou de dorage d'image (seulement car de blason, il y a bien longtemps qu'il n'en existe plus au moins du sens et de l'évocation) ; et l'inutile nourrissant l'inutile, devinons ensemble où sommes-nous poussés, dans quel genre de couloir encore nous nous enfonçons docilement et mieux encore avec la bouche pleine (et gâtée) de remerciements.

J'ose espérer que cette boîte mail reprendra ses fonctions habituelles tout en sachant qu'il est peut probable que cela soit ; puisqu'il n'est plus permis que d'espérer en subissant les envies de marquages de bas de murs, à l'instar de nos chers et adorables canidés souillant sans réflexion nos cités et villages (ainsi, j'osais imaginer en autre temps que l'humain ne pouvait point avoir nécessité à vider sa vessie pour s'assurer d'une emprise sur un territoire, j'avais rêvé mais, en conscience, constatant sans une cesse par le savoir du vécu qu'il le fait autrement (son marquage), en déboulonnant, par exemple, ce qui "marche bien" pour que la meute se rappelle de son nom et de sa dévolution.

Hélas.
Cordialement.
Marie HURTREL

SIRET 51301830900031
...
Membre du collectif des Poètes mal famés
Marie HURTREL La poésie ne vit pas en un jardin clos, elle n'a de sanctuaire, et n'a de sucre tant qu'elle ne fait sourdre l'acide.

S'il lui arrive de cueillir les pétales des violettes et des roses, ce n'est pas pour repeindre les volets du printemps mais, pour décrocher l'instant à la métaphysique des choses.

Ce qu'elle ouvre coule par deçà l'en-deçà.
La tendance est au Silence et à la Lecture
 
Article L. 111-1 du Code de la propriété intellectuelle : L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial.../...
Site déposé n°UGZ218B. Site déposé © M.Hurtrel prose-poetique.com, mariehurtrel.com Textes protégés © n°SEZ7178 et © n°UGZ218C et suivants.