Des Auteurs

Lectures des auteurs dont les oeuvres m'ont touchée, interpellée, là où j'ai pu glisser entre les mots comme en une quête commune ou en découverte des routes poétiques venues croiser les miennes.

  • Djhamidi Bond

    Ce récit nous livre notamment l’enfermement absolu. Celui de la confiance en une sommité divine et en l’assurance d’une toute puissance sur le domaine familial et intime.
  • Anne Cillon Perri

    Un pleur parfois creuse le sourire et bénit le poème, le fruit acide, le fruit amer, parce que "...la souffrance enfante les songes, comme une ruche ses abeilles... écrivait Aragon". M.H
  • Paul Nwesla Biyong

    Le poète monte en puissance, c’est le poète des vérités, je dirais des quatre vérités, celles du monde, de l'ensoi, du soi, celui qui écrit l'humain vu de dedans et de dehors, avec toutes ses contradictions et ses "dictions", avec ses remous rec
  • Jean Marie Nouga

    Lecture du livre Chemin de pisse, de Jean Marie Nouga
  • Patrick Berta Forgas

    Comment ne pas s’attarder trop longtemps quand la sculpture des mots assemble tout ce qui nous bouscule au fond des veines ?
  • Narcisse Mouellé Kombi

    Lecture des trois recueils réunis dans un livre paru aux éditions CLE (Yaoundé - Cameroun): "L'imparfait de l'exil" "Traduit de l'évènementiel" et "Une aube si tragique"
  • Pierre Ndamé

    Le poète arpente les trottoirs de la vie comme une rue trop souvent nommée. Le terrestre a ça de commun avec l'invisible d'un visible éclat de voie entre les chocs humains : ses rives et ses pierres, les blessures faites au bord de l'âme... M.H
  • Jean-Luc Moulin

    "Le cri sera soudain et sera mémorable, Réduisant tous les murs de vos esprits obtus"
  • Najib Bendaoud

    "Mon survol au creux de ta main Fais-toi jour et illumine ma nuit "
  • Robert Notenboom

    "Peuple choisi, Peuple choisi pour porter la souffrance du monde Et témoigner"
  • Marie de France

    Chievrefueil. Un des lais tirés du recueil de douze lais de Marie de France, poète du XIe siècle

Catégories

  • Fernando d'Almeida

    Fernando d'Almeida à la Cité de Bonamoussadi, La Roseraie du GoyavierFernando d'ALMEIDA, Douala 19 avril 1955 - Douala 23 février 2015
    Fernando d’Almeida est né à Douala d'un père Béninois et d'une mère Camerounaise.
    Après avoir terminé des études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales de Paris, il obtient un diplôme d’Études Approfondies en littératures et civilisations d’expression française. Il a été journaliste au quotidien national de langue française Cameroon-Tribune.
    Considéré comme l’une des voix majeures et neuves de la nouvelle poésie africaine, il a publié depuis 1976 un grand nombre de recueils de poésie.
    (Bibliographie non exhaustive : https://www.mariehurtrel.com/pages/fernando-d-almeida/f-d-almeida-bibliographie.html)
    Le 28 novembre 2OO8, d'Almeida deviendra le premier africain à recevoir le prix Léopold Sédar Senghor de la poésie, organisé par la Maison africaine de la poésie internationale .