Site déposé © n°UGZ218B

 
  Dépôts n°SEZ7178 et suivants

 

GESTION de STOCKS

GESTION de STOCKS

- Le confinement est nécessaire afin de ralentir la progression du virus et étaler l'affluence en réanimation.
C'est-à-dire qu'il est recommandé, voire ordonné, de prendre un ticket et d'attendre son tour sinon c'est le bordel que diable.

- Des lieux spécifiques comme à Rungis sont réquisitionnés en vue du stockage des cadavres trop nombreux avant la réussite d'un étalement des arrivages ; ainsi permettre au produit de garder plus longtemps sa fraîcheur et d'être traité avant sa date limite de conservation et aux pompes funèbres de mieux gérer ainsi aussi l'écoulement du dit stock.

- Les stocks de masques de protection sont gérés à l'économie par priorités d'activités ; l'accès à l'objet ruissellera progressivement, nous dit-on ; en attendant Salomon lâche que finalement chirurgicaux ou ffp2 c'est une chose mais qu'on peut se fabriquer soi-même un cache-nez-bouche ; dans la même idée, il applaudit les bricolages à partir de sacs-poubelles permettant aux soignants de se bâcher et chausser. Une mode utilitaire à inventer ? Ne perdons pas le nord financier, que dieu.

- Les tests manquent aussi, le stock serait en progression mais soumis également à sélection avec des critères évoluant au fil du confinement et la réussite de l'étalement des évènements pathologiques individuels et le sera en fonction du fil des déconfinements à étaler dans le temps et de l'approvisionnement en cet objet.

- Après les ruées afin de réserve, certains produits ont une distribution cadrée et limitée par individu, il est recommandé de prendre en compte l'approvisionnement régulier des choses de la consommation.

Il résulte de tout cela, que le seul souci est la gestion des stocks, des cadavres aux rouleaux de PQ en passant par les nécessités médicales.

A votre santé.

Marie HURTREL
4 avril 2020

 















Lumière sur l'idée