Site déposé © n°UGZ218B

 
  Dépôts n°SEZ7178 et suivants

 

Donc, des masques

DONC.

Les masques ne servent à rien mais, on confine les gens car les asymptomatiques sont aussi contagieux que les symptomatiques et parce que c'est une question de vie ou de mort ; personne même sans symptômes ne sait s'il est contagieux ou pas, il faut alors tout faire pour empêcher un postillon d'aller distribuer la bête à couronne (coronavirus) deci-delà, d'où le confinement.

Masque chirurgical indispensableLes masques sont alors réservés aux symptomatiques dont l'hospitalisation n'est pas nécessaire pour qu'ils ne vous arrosent pas d'une goutte délètère mais - il faut insister pour que tout le monde comprenne - ils sont inutiles aux asymptomatiques qui peuvent tout autant vous envoyer un jet chargé de la bêbête couronnée, et c'est pour cela qu'on les confine, symptomatiques et asymptomatiques (les symptomatiques très malades sont à part car si le SAMU arrive à temps, ils seront hospitalisés et ils pourront être soignés et guérir ou mourir, selon). Donc on confine tout le monde, avec des exceptions. Un asymptomatique bénéficiant de l'exception au confinement du fait de son travail n'aura pas de masque car c'est inutile nous dit-on. Il faut que ça se voit pour porter un masque.

De plus, si les masques sont inutiles, c'est parce que les gens ne savent pas le mettre et ils passent les doigts dessous et se contaminent encore plus, surtout s'ils ont des gants (dixit Salomon) car le virus va sur les gants et cela augmente le risque puisque les gens mettent les doigts où il ne faut pas : sous le masque, dans le nez, sur les lèvres. Les gens sont cons faut dire.

Les gens sont sots, tellement courges... mais, ils ont bien compris que les masques ne servent à rien car s'ils sont contagieux, visiblement ou pas, ils doivent être confinés sauf s'ils ne peuvent pas télétravailler chez eux, ils iront alors au taf comme d'habitude, gratifiés d'une fiole de gel mais sans masques inutiles qui ne sont utiles que si l'on voit les symptômes pouvant être associés au coronavirus mais sans faire de test afin de vérifier s'il s'agit d'un rhume banal saisonnier ou s'ils pourraient répandre le virus, sans intention mais avec la bénédiction du gouvernement.

J'ai bon ?

Marie HURTREL
17 MARS 2020