Site déposé © n°UGZ218B

 
  Dépôts n°SEZ7178 et suivants

 

Petit Enfant

Quelque part dans l´Oural où il fait si froid dehors un petit garçon vit dans un petit orphelinat où un jour il a rencontré une douce future maman et un tendre futur papa.


-Petit Enfant, tu as des soucis et ton sort est lié au temps qui passe, tout n´est pas parfait dans ta jolie tête blonde, mais, Petit Enfant, bientôt ta douce Maman et ton tendre Papa feront réparer tout ça.

N´aies pas peur Petit Enfant, puisque tous t´ont promis que tu quitteras bien vite l´Oural si froid pour rejoindre un joli coin de paradis où ta Maman et ton Papa te montreront que la vie peut-être merveilleuse, marchant le long des chemins bordés de haies où tu entendras de joyeux gazouillis comme signe de bienvenue.

Petit Enfant, tu auras une sœur qui viendra de l´Oural comme toi, vous arriverez ensembles et rendrez heureux la douce Maman et le tendre Papa par vos cris de petits enfants joyeux comme les gazouillis des oiseaux des haies.

Tu sais, ta Maman et ton Papa font tout pour aller te chercher vite, n´aies pas peur !

Il y a même une tatie au loin qui fait briller des petites lumières pour les soutenir, et des amis qui prient comme ils peuvent.

Il faut tenir, Petit Enfant, l´hiver arrive mais avant le nouveau printemps tu seras avec ta nouvelle famille et les soucis de ta jolie petite tête s'envoleront, ta Maman et ton Papa y veilleront, ils ont tout prévu. N´aies pas peur !

Le printemps est là Petit Enfant, mais, que fais-tu ?

Petit Enfant ?

Tu ne réponds plus ?


Petit Enfant n´entend pas, il dort maintenant.
Petit Enfant, s´il se réveille, ne verra plus les choses comme avant.
Petit Enfant ne pouvait pas attendre, il n´avait pas tout son temps, lui, mais d´autres ont pris le leur.


© Marie Hurtrel 2006
Texte déposé - n°SEZ7173

SIRET 51301830900031
...
Membre du collectif des Poètes mal famés
Marie HURTREL La poésie ne vit pas en un jardin clos, elle n'a de sanctuaire, et n'a de sucre tant qu'elle ne fait sourdre l'acide.

S'il lui arrive de cueillir les pétales des violettes et des roses, ce n'est pas pour repeindre les volets du printemps mais, pour décrocher l'instant à la métaphysique des choses.

Ce qu'elle ouvre coule par deçà l'en-deçà.
La tendance est au Silence et à la Lecture
 
Article L. 111-1 du Code de la propriété intellectuelle : L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial.../...
Site déposé n°UGZ218B. Site déposé © M.Hurtrel prose-poetique.com, mariehurtrel.com Textes protégés © n°SEZ7178 et © n°UGZ218C et suivants.