Site déposé © n°UGZ218B

 
  Dépôts n°SEZ7178 et suivants

 

De la mort

Nous ne savons pas où ils vont quand ils partent, ni ce que tôt vaut sur nos désespoirs.

S'il est une source, elle n'est que veines brûlantes quadrillant la vacuité de nos deltas.

Ils vont où survient la morsure de nos naissances, où enfle d'heure en jour, de nos circonstances, la vaine forfaiture ; de la fosse où choit l'ipséité, où vont-ils sur nos rails dépendants...

Nous ne savons pas où ils reviennent, ni la matière de la libération des corps.

S'il est une lumière, elle n'est que l'ombre surchargeant la vanité de notre humanité.

Ils vont où résonnent nos exclusions, où se déclare, dans nos doutes, le sens de la certitude ; de l'effondrement où nous cherchons le sens d'une ascension, où vont-ils derrière la porte de nos peurs...

Marie HURTREL

Masque aux gouets, de Marie Hurtrel