Site déposé © n°UGZ218B

 
  Dépôts n°SEZ7178 et suivants

 

Impérialisme du sexe

"Les Droits de l'Homme" et leurs faiblesses du côté égalité... des sexes. Qu'il faille se battre encore et encore, même ici sur un sol dit de "liberté" et "d'égalité".

La Femme n'est-elle donc pas un Homme ? Pourtant si !

Mis à part les géographies et le propos général, qu'en est-il de tous ceux qui n'ont pas la "puissance de feu", c'est à dire qui ne sont pas hommes, de préférence blancs et adultes et "en état".

L'impérialisme d'un sexe, de quel côté se regarde-t-il ?

Si, c'est bien une fleur, peinture de Marie HurtrelPatience, il faut que les mentalités évoluent... dit-on ! Par exemple l'excision, je ramène à ça, combien de temps pour faire évoluer cette patience qui n'a pas lieu d'être, combien payent d'amputation l'impérialisme des hommes et combien payeront encore et encore l'attentisme greffé aux attributs mâles qui prend tant de place dans les cerveaux. Même ceux des femmes qui justifient cela, et dépassant ce sujet sanguinolent, même des femmes qui admettent une différence "naturelle" en dehors de la dualité même de l'être humain. Il n'y a pas différence, il y a complémentarité, mais pas dans la configuration simple du "chacun son rôle". Les femmes font aussi du mal aux femmes, quand elles gobent la définition des rôles et acquiescent à l'asservissement d'une part de l'humanité.

Tant que les femmes subiront la puissance de sang des hommes, il y aura tant et tant d'humains, sans distinction de sexe, qui plieront et mourront sous la puissance de feu de la domination au nom d'une hiérarchie des Hommes, du sexe, de l'âge, de la couleur, de la géographie, de l'avoir, et de la santé.

Il me semble que le féminisme est une porte, la porte, en tant qu'humanisme, oh, que oui il est temps de redéfinir le concept d'Homme. Il est temps de redéfinir l'humain par autre chose que son sexe, en découlera sa définition générale par autre chose que sa géographie et sa couleur, et tout autres particularités.



© M.H

SIRET 51301830900031
...
Membre du collectif des Poètes mal famés
Marie HURTREL La poésie ne vit pas en un jardin clos, elle n'a de sanctuaire, et n'a de sucre tant qu'elle ne fait sourdre l'acide.

S'il lui arrive de cueillir les pétales des violettes et des roses, ce n'est pas pour repeindre les volets du printemps mais, pour décrocher l'instant à la métaphysique des choses.

Ce qu'elle ouvre coule par deçà l'en-deçà.
La tendance est au Silence et à la Lecture
 
Article L. 111-1 du Code de la propriété intellectuelle : L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial.../...
Site déposé n°UGZ218B. Site déposé © M.Hurtrel prose-poetique.com, mariehurtrel.com Textes protégés © n°SEZ7178 et © n°UGZ218C et suivants.