Site déposé © n°UGZ218B

 
  Dépôts n°SEZ7178 et suivants

 

Prophétie

Ils mettront le temps mais, ils vous feront quitter les campagnes.

Les quelques-uns qui résisteront et resteront seront abandonnés, ignorés, personne ne parlera plus d'eux et de leurs oubliettes champ-êtres où ils réapprendront l'histoire d'un ancien monde et de son île désertée.

Ceux qui resteront diront "à vos pioches", pour construire ce nouvel ancien monde.
Beaucoup mourront éloignés des soins cruciaux, les médecins eux-mêmes auront fui, ceux restant n'auront plus d'outils, ils n'auront que leurs mains et leur savoir.
Les résistants des campagnes passeront beaucoup de temps à enterrer leurs morts, et, un jour, il ne restera plus assez d'entre eux pour creuser les tombes.

En villes autorisées, les gens seront pucés, calibrés, connectés, ils auront le bonheur pucé, calibré, connecté.

Il n'y aura plus de révoltes, plus de contradictions, car il n'y en aura plus aucune raison.
Ce sera la paix pucée, calibrée, connectée. Dans ces villes, la durée de vie sera calibrée, organisée, planifiée, on cochera le nom des gens inutiles à entretenir les puçage, calibrage, connexion, planification, et ils disparaîtront.

Aucun d'entre eux ne regardera les trous des inutiles, caduques, hors-formats, dans l'eau se refermer, les gens feront seulement une commande en ligne calibrée, équilibrée, tarifée pour combler l'espace avec des gens mieux adaptés, calibrés, connectés. Il y aura un barême et ce sera normal.

Dans les campagnes, on ne verra que des petites pierres et quelques croix.
Dans les villes autorisées, on ne verra que de la fumée.

Marie HURTREL
2018



Ils nous feront quitter les campagnes