Site déposé © n°UGZ218B

 
  Dépôts n°SEZ7178 et suivants

 

Rêve aux solutions

J'écoute le monde et chante avec ceux qui tentent de briser ses chaînes.

Il est vrai que le sang semble nourriture "rituelle" en révolution, parce qu'un tremblement de terre voit naître des failles et s'engouffre, risque de s'engouffrer, alors le pire qui puisse se faire. L'humain, son côté sombre, n'est-il pas, hélas, souvent opportuniste, mais faut-il pour autant attendre sous le joug ? J'ai une idée de la praxis hors des chemins sanguinolents de l'Histoire, mais n'est-ce pas utopie que mes rêves anarchistes (tout aussi bien que les besoins de libertés concédant l'utilité d'une hiérachie) ?
Je relaye des informations sur mon mur (Facebook), je ne sais si mon chant accompagnant ce monde qui tremble est teinté d'enthousiasme ou d'espoir, les deux se fiancent cependant.

Est-il possible que le monde ne fasse qu'amorcer l'ouverture d'une autre porte, LA Porte vers plus d'humanité ? Humanité est-elle en train de naître ? Par césarienne peut-être... Le sang n'a rien d'un chrême, on ne baptise pas la liberté par lui, mais le sang est toujours là, depuis toujours, hélas, encore hélas, l'homme n'a pas inventé une autre forme de combat.

Je songe à la manipulation du monde et des peuples, si quelques esprits ne contrent pas armes au poing, serait-il possible d'ancrer autre chose que l'obéissance aveugle dans les têtes à naître ? Pourquoi ceux qui savent laissent-ils faire...

© Marie Hurtrel
 N'est-ce pas, peinture de Marie Hurtrel



Cameroun-Ouest