Site déposé © n°UGZ218B

 
  Dépôts n°SEZ7178 et suivants

 

Le Blanc voit ROUGE

Contre une certaine politique de désertification des campagnes et des petites villes cherchant à envoyer leurs populations vers un avenir vile et dénué d'humanité.

Que croyez-vous, quand une maternité ferme, cela incite les jeunes à aller habiter ailleurs, plus proche des centres hospitaliers.

Le Blanc voit ROUGE ! Pour la réouverture de la MATERNITé !Fermer une maternité - et de façon fourbe en promettant son retour plus tard puis en le repoussant (un peu comme on repousse l'arrêt du glyphosate et qu'on invente des dérogations qui seront nombreuses, sachez-le), c'est la méthode de la grenouille cuite à feu doux !

Ils espèrent l'abandon des résistances et des révoltes, que les gens fuient les petites zones moins contrôlables et surtout qui ne rentrent pas aussi aisément dans le moule "façon industrielle".

Ils nous traitent comme des lots, des pions, des utilités et il faut que cela soit rentable, que diable ! Ils oublient qu'un hôpital n'est pas une usine, non, ils le savent mais ils s'en tapent royalement tant qu'ils ne sont pas personnellement concernés.

Au Blanc, les futures mamans doivent s'organiser et se soumettre pour aller accoucher à plus d'une heure de route, certaines devront subir 1 heure 30 pour le moins, imaginez ce qu'il peut arriver et qui arrive déjà par endroit comme on peut le lire dans les faits divers. Quand l'évènement se termine bien, c'est une chance, pas une garantie.

Ils s'imaginent que les provinciaux sont manipulables à souhait, quel mépris ! Qu'on puisse les exclure, les sous-traiter, les marginaliser, les industrialiser, c'est une honte !

Chers objets provinciaux de rapports financiers, votre existence ne vaut pas la considération, semble-t-il, ils ne vous voient pas parce que leur vue est basse et votre agitation peu audible à leurs intérêts déshumains.

Eh bien, voyez-vous, les gens d'en pouvoir (car il n'y a point de haut en ce monde, il n'y a qu'humains dont certains s'arrogent le droit de faire de la batterie avec la vie), voyez-vous donc, si Le Blanc voit ROUGE, ce n'est pas juste un effet de mots. Remballez donc vos mensonges et éléments de langage, ici aussi les gens pensent et exigent le droit de vivre ce qui est représenté par la devise de notre pays, de vivre la Liberté, l'EGALITE, et la Fraternité. Où sont-elles donc passées, ces trois mères républicaines ? Sans doute ont-elles dû aller accoucher ailleurs en notre beau pays de France...

Marie HURTREL

SIRET 51301830900031
...
Membre du collectif des Poètes mal famés
Marie HURTREL La poésie ne vit pas en un jardin clos, elle n'a de sanctuaire, et n'a de sucre tant qu'elle ne fait sourdre l'acide.

S'il lui arrive de cueillir les pétales des violettes et des roses, ce n'est pas pour repeindre les volets du printemps mais, pour décrocher l'instant à la métaphysique des choses.

Ce qu'elle ouvre coule par deçà l'en-deçà.
La tendance est au Silence et à la Lecture
 
Article L. 111-1 du Code de la propriété intellectuelle : L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial.../...
Site déposé n°UGZ218B. Site déposé © M.Hurtrel prose-poetique.com, mariehurtrel.com Textes protégés © n°SEZ7178 et © n°UGZ218C et suivants.