Site déposé © n°UGZ218B

 
  Dépôts n°SEZ7178 et suivants

 

De la langue inclusive

Changer la langue française (notamment dans la Constitution mais pas que) pour "rendre visibles les femmes", la faire "plus inclusive", c'est vraiment dire que les gens sont devenus cons dans les grandes largeurs au point d'être incapables de saisir la nuance entre un masculin et un neutre à la forme identique. En allant au bout de ce délire, il ne faudrait plus écridire "l'Homme" car cela "n'incluse" pas "la Femme" ("les Humains", cela n'irait point non plus, donc).

S'il faut "inclusiver" pour être visible, je vais vous dire, c'est que l'intelligence humaine ne l'est vraiment pas, elle, visible. Et la connerie largement inclusive.

Y a pas d'autres choses à faire ailleurs de plus efficaces ?
L'égalité, il ne suffit pas de la montrer, il faut la faire.

Les langues sont évolutives, elles l'ont toujours été mais, vouloir trifouiller la Constitution et les lois pour forcer ce qui naturellement se fait au long des siècles, c'est prendre les choses à l'envers et menant à masquer seulement ce qu'on veut changer pourtant : les femmes ne seront pas "plus visibles", ce sont les mentalités qui seront masquées.

On se fout de nous, on nous inonde de diversions, et on nous saborde le bateau avant de monter dedans en nous vendant du vent, de l'emballage, de la sur-sur-sur-sur-sur-chemise, des grelots.
Et On, comme chacun sait... en est un fameux.

Marie HURTREL

Tableau de peinture