Site déposé © n°UGZ218B

 
  Dépôts n°SEZ7178 et suivants

 

Réflexions 2

© Marie Hurtrel

~~~

A longer les quais, l'on peut choir.
Ce n'est pas parce qu'on suit le rail qu'on évite les risques.
Ou comment se faire écraser par la vie à vouloir seulement la regarder passer.

~~~

De tout ce qu'on peut donner par amour, jamais personne n'en veut.
De tout ce qui tue, on en veut.
Faut-il être morts pour être aimés.

~~~

Ce qui est pénible avec les gens qui savent tout, c'est qu'ils ne savent pas lire.

~~~

Une élection, c'est comme un mauvais coup, on croit que... et puis non.

~~~

Au moindre brouillard, maintenant je décampe. Pas question de camper sans feu.

~~~

Dans un repas de cons, on peut aussi dîner en solitaire.
On n'est pas toujours le con de l'autre, on peut l'être de soi-même.

~~~

A quoi peut servir le constat des niveaux d'ensoleillement, quand l'urgence est à constater le niveau d'ensommeillement ?

~~~

C'est parce que l'art n'a aucune frontière intérieure qu'il peut faire éclater celles des hommes.
Tout ce qui se crée n'est autre que Liberté.

~~~

Quand les esprits sont étroits, ils collent leur fondement sur le trône des certitudes.

~~~

C'est en donnant qu'on peut décevoir, car qui aide son prochain cède soi-même.

~~~

La malepeste soit de l'obscurité ! un peu de lumière, que diable !

~~~

Le ciel gronde, et il a raison.
Un grand orage sur la cité, et toute l'eau du ciel jetée des écubiers célestes, comme un rappel à l'humanité que le temps est à changer de sens.

~~~

Dormez, dormez tant que vous voudrez, dormez, vous ne savez pas qui vous endormira...

~~~

Un peu de compassion pour l'âne de Buridan.

~~~

Une voie autre ferme, d'une claque dans les mains, les pages qui espèrent.
Une voix parallèle impose, des fossés, la mollesse des marécages.

~~~

Ce n'est pas en créant des boîtes qu'on libère ce qu'il y a dedans.
La peste soit de qui encercle, même sous des barrières molles, au prétexte d'équilibre, il n'y a pas plus bancal que celui qui cherche seulement à changer de boiterie.

~~~

Tandis que la terre tremble sous le poids des parades quincaillères, redouble l'effet d'un smog délétère.
Chacun son secret et l'enfer sera bien gardé.

~~~

© Marie Hurtrel