Site déposé © n°UGZ218B

 
  Dépôts n°SEZ7178 et suivants

 

Lointain horizon

Ce sont des images d'un lointain horizon
Défilant doucement avec les heures
Venant de l'autre côté des montagnes
Pas de celles de mon paysage ardéchois
Mais de plus loin encore
Des plus hautes aux versants lisses
Comme des galets

Invisibles

Pourtant

Et puis l'oubli aux fenêtres s'installe
Dans la contemplation de la lune quittant les nuées

Ailleurs loin de tout
En dehors des arythmies paisibles
Fleurissant la routine du voisinage
L'isolement se fait
Où peu d'oiseaux de passage se posent

Les pigeons voyagent légers
Aucun courrier n'est attendu

La coupure avec le monde prend racine derrière des murs de grisaille
Dans un décor enchanté d'une aquarelle arcadienne


La nature semble reprendre ses droits

Ma pluie arrive dans cet endroit
Où dérivent les détresses
Où le hasard fait s'échouer les histoires

Une goutte comme perle encore
Sur la joue rappelle la vie qui semblait avoir fui
L'image douce à peine éclairée
Des reflets de l'astre pâle de la nuit

Je crois entendre des rires lointains
Comme de joyeux gazouillis des mésanges
Portant l'éclat des yeux des enfants de mon voyage
Vers un ailleurs de naissance permise

Les cailloux brûlants qui roulent sous les sandales
Rappellent qu'un chemin s'est offert
Je m'y suis engagée
Malgré les ronces emmêlées qui encombrent les percées
Il s'enfonce doucement
Sous les frondaisons de ma merveilleuse bucolique

Mais sans voir jamais de clairière s'annoncer
Par le moindre jour plus distinct que d'autres
Je me promène sur les invitations au départ
Des bois sombres
Transpercés de lumière aoûtiennes maintenant

Marie Hurtrel © n°UGZ238C

SIRET 51301830900031
...
Membre du collectif des Poètes mal famés
Marie HURTREL La poésie ne vit pas en un jardin clos, elle n'a de sanctuaire, et n'a de sucre tant qu'elle ne fait sourdre l'acide.

S'il lui arrive de cueillir les pétales des violettes et des roses, ce n'est pas pour repeindre les volets du printemps mais, pour décrocher l'instant à la métaphysique des choses.

Ce qu'elle ouvre coule par deçà l'en-deçà.
La tendance est au Silence et à la Lecture
 
Article L. 111-1 du Code de la propriété intellectuelle : L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial.../...
Site déposé n°UGZ218B. Site déposé © M.Hurtrel prose-poetique.com, mariehurtrel.com Textes protégés © n°SEZ7178 et © n°UGZ218C et suivants.