Site déposé © n°UGZ218B

 
  Dépôts n°SEZ7178 et suivants

 

à Dieu, Jean

Parce que les premiers mots entendus sont une source, parce que les premières notes sont un ruisseau, parce que l’éphémère mouille les yeux, le poète manque déjà.

Tu aurais pu vivre encore un peu...